Accueil > Ressources > UCCASS > PhpMyAdmin

PhpMyAdmin

vendredi 21 mai 2010, par AMRI, MEYRONNEINC

Il s’agit de l’une des plus célèbres interfaces pour gérer une base de données MySQL sur un serveur PHP. De nombreux hébergeurs, qu’ils soient gratuits ou payants, le proposent ce qui permet à l’utilisateur de ne pas avoir à l’installer.

Cette interface pratique permet d’exécuter, très facilement et sans grandes connaissances dans le domaine des bases de données, de nombreuses requêtes comme les créations de table de données, les insertions, les mises à jour, les suppressions, les modifications de structure de la base de données. Ce système est très pratique pour sauvegarder une base de données sous forme de fichier .sql et ainsi transférer facilement ses données. De plus celui-ci accepte la formulation de requêtes SQL directement en langage SQL, cela permet de tester ses requêtes par exemple lors de la création d’un site et ainsi de gagner un temps précieux.

On se connecte à PhpMyAdmin via une URL,par exemple celui-la. On y renseigne l’identifiant (login) et le mot de passe, puis on se retrouve sur la fenêtre principale :

Partie gauche

A gauche, il y a 4 icônes et un menu déroulant. Les icônes permettent respectivement de :

  • HOME : revenir sur cette page
  • SQL : exécuter une ou des requêtes SQL sur la base de données
  • HELP : Aide PHMyAdmin
  • Doc SQL : Documentation SQL

En dessous se présente une menu déroulant qui liste toutes les bases de données présentes sur le serveur. Si l’hébergeur n’autorise qu’une seule base de données, il se peut que ce menu déroulant ne soit pas là.
Toujours dans la colonne de gauche, un long espace vide en bas : cet espace sera rempli, lors du choix d’une base, par une liste de liens qui seront toutes les tables de la base.

Partie droite

La partie droite sur l’accueil présente la version de MySQL disponible, ainsi que des liens pour créer une base de données sans se préoccuper du langage SQL qu’il faut écrire ( car chaque opération réalisée est traduite en un ordre SQL qui est caché).

Chaque table est listée selon ces critères :

  • Table : le nom de la table
  • Action : 4 actions au choix, "Afficher" (affiche les enregistrements de la table), Structure (montre les champs composant la table), Rechercher (recherche des enregistrements), Insérer (insère un nouvel enregistrement), Vider (vide la table) et Supprimer (supprime la table)
  • Enregistrements : donne le nombre d’enregistrements dans cette table
  • Type : donne le type de la table
  • Interclassement : l’encodage des caractères de cette table (latin1_german_ci ou latin1_swedish_ci : Paramètres d’interclassement pour la langue française)
  • Taille : la taille de cette table
  • Perte  : la quantité d’espace disque récupérable après optimisation

Sous PHPMyAdmin, la manipulation de données (ajout, édition, suppresssion) se fait via l’onglet "SQL" présent au dessus de la structure de la table dans la colonne de droite de PHPMyAdmin. On peut également utiliser la seconde icône en haut à gauche qui fait apparaître la même fenêtre sous forme de pop-up.

Actuellement phpMyAdmin sait :

  • parcourir et supprimer bases de données, tables, vues, champs et index.
  • créer, copier, supprimer, renommer et modifier bases de données, tables, vues, champs et index.
  • maintenir serveur, bases de données et tables en proposant une configuration serveur.
  • supprimer, modifier et ajouter des champs.
  • exporter des données dans divers formats : CSV, XML, PDF, ISO/IEC 26300 - texte et feuille de calcul OpenDocument, Word, Excel.
  • importer des données et des structures MySQL à partir de Microsoft Excel et des feuilles de tableur OpenDocument, ou encore des fichiers XML, CSV et SQL
  • administrer plusieurs serveurs.
  • gérer les utilisateurs MySQL et les privilèges.
  • vérifier l’intégrité référentielle des tables.
  • créer des graphiques PDF du schéma de votre base de données.
  • faire des recherches dans une base de données entière ou dans une partie seulement.
  • convertir des données stockées en n’importe quel format en utilisant un ensemble de fonctions prédéfinies.
  • synchroniser deux bases de données résidant sur le même serveur ou sur des serveurs distants.