Accueil > Bases de données relationnelles et indexation du contenu > Coût ERP Open Source

Coût ERP Open Source

mardi 1er juin 2010, par Arnaud

Inroduction à la mise en place d’un ERP libre "open source" et aux coûts induits.

Coût d’un ERP open source

L’évolution du monde libre (Open source) et des produits associés sont en perpétuelles évolutions. Cependant, il est difficile pour une entreprise, dont ce n’est pas le métier, de se retrouver dans les différentes offres, de mesurer les coûts et les risques encourus.
Les progiciels de gestion intégrés Open Source se développent principalement à destination des PME. Alors que leur code source est le plus souvent accessible à tous, il est impératif d’intégrer dans les coûts d’acquisition totaux les frais de maintenance et d’assistance technique.

1) Définition d’un ERP

Un ERP (Entreprise Ressource Planning) ou PGR en Français (Progiciel de gestion intégrée) est un logiciel qui permet de gérer l’ensemble des processus opérationnels d’une entreprise (gestion des ressources humaines, paie, gestion comptable, financière, achat, approvisionnement, stock, … ).
L’ERP est donc basé sur « la construction des applications informatiques de l’entreprise sous forme de modules indépendants. Ces modules partagent une base de données commune, permettant la communication de données entre les applications. L’ERP est subdivisé en modules qui répondent chacun à un domaine de gestion. On parle aussi de modules fonctionnels, ils couvrent chacun un module de gestion de l’entreprise.

2) Propriétés d’un ERP Open Source

Un ERP Open Source est différent d’un logiciel ERP propriétaire en ce qui concerne la licence du produit et la personnalisation de ce dernier. A la différence d’un logiciel propriétaire dont le code source est protégé par une licence propriétaire, un logiciel Open Source doit proposer le libre téléchargement du code source. En effet, le principe du format Open Source est de permettre à chacun de participer au développement du produit, que ce soit pour la communauté ou pour ces propres besoins. Aussi, là où les éditeurs de logiciels propriétaires ont un monopole total sur le code source d’un logiciel et donc sur la personnalisation de ce dernier, un logiciel Open Source sera personnalisable par toute personne maîtrisant le langage de programmation utilisé lors du développement du logiciel. De nombreux logiciels Open Source ont su séduire les consommateurs du monde entier : Firefox, OpenOffice, Apache, Linux, Asterisk et bien d’autres

Aujourd’hui, la quasi totalité des logiciels propriétaires ont leur équivalent Open Source. Cela signifie que payer des droits de licences pour des logiciels propriétaires non personnalisables est devenu contournable en toute légalité, grâce à une éthique saine de partage et d’accès à tous aux technologies de pointe. Rendre public les codes sources des logiciels est un grand pas en matière de transparence, d’amélioration des produits et de personnalisation des applications, afin que ces dernières s’adaptent aux besoins de plus en plus pointus des consommateurs finaux.

La réduction des coûts de développement induite par cette transparence accrue de l’information permet aux entreprises d’économiser l’achat de licences d’utilisation en faisant appel à des applications génériques. Il est également possible d’investir l’argent ainsi économisé dans une personnalisation accrue de leur logiciel ERP, jouissant ainsi d’un logiciel sur mesure capable de faire face aux besoins grandissants de leur secteur d’activité.

Un ERP Open source paraît, à première vue, être un outil qui répond à tous les besoins d’une entreprise à coûts réduits. Cependant, il faut être conscient d’un certain nombre de risques et coûts indirects à prendre en compte avant de se lancer.

3) Risques d’un ERP Open Source et coûts indirects

Choix ERP :
Le choix de l’ERP est une étape primordiale car il impacte directement sur l’organisation de l’entreprise (flux, procédures, compétences…) et sur la compatibilité avec les autres logiciels existants. De plus, de très nombreux ERP sont proposés sur le marché avec des fonctionnalités et des évolutions très variées. Il est difficile, pour un novice de s’y retrouver. Il est important de s’engager avec un fournisseur connu et reconnu afin de s’assurer du maintien du produit dans le temps. Un fournisseur de progiciel open source peut arrêter la commercialisation, le développement de son produit à tout moment (faillite, rachat,…).

Compétences / disponibilité :
Cet outil demande des compétences sous estimées ou pas toujours disponibles dans les PME. De plus, il n’est pas évident pour les équipes de mettre en place un ERP et de gérer le quotidien en même temps. Il peut donc y avoir plusieurs coûts indirects liés aux compétences et à la disponibilité des collaborateurs :
-  - besoin de ressources internes supplémentaires (embauches)
-  - besoin de formation supplémentaire
-  - besoin d’un contrat d’assistance
-  - nécessité de confier le projet à un prestataire extérieur

Migration/ Déploiement :
Comme tout ERP (Open source ou propriétaire), il est nécessaire de prévoir la formation et migration de l’ensemble des utilisateurs. Cet outil doit être géré dans le cadre d’une gestion de projet en passant différentes étapes (installation, formation, impact clients internes, fournisseurs, actionnaires …). Il faut également s’attendre à une baisse de productivité pendant la période de transition (prise en main, adaptabilité, habitudes,…).

Maintenance / Evolution :
La maintenance de l’outil (paramétrage, sauvegarde,…) ou l’installation d’une nouvelle version due à des évolutions technologiques nécessite des ressources (internes/externes) et des moyens (temps, coûts) à prendre en compte. Un nombre croissant d’entreprises assemblent et personnalisent des briques open source pour répondre à leurs besoins spécifiques. En utilisant des briques logiciel open source, les entreprises espèrent aussi diminuer leurs coûts de maintenance évolutive et corrective, pris en charge par la communauté. Mais qu’advient-il lorsqu’une nouvelle version est publiée pour corriger une faille de sécurité ou apporter de nouvelles fonctionnalités ? Comment mettre à jour une brique open source modifiée pour les besoins de l’entreprise ? Et comment gérer les dépendances entre briques "standards" et "spécifiques" ?

Fonctionnalités / Développement / Personnalisation :
Il est possible que les fonctions offertes par le progiciel par rapport aux fonctions attendues par l’entreprise ne soient pas en accord (ergonomie, design, fonctions,…). Il faut donc imaginer des coûts de développement ou de changement d’ERP si nécessaire et de tout recommencer le processus.

Sécurité :
Le logiciel propriétaire utilise la sécurité par l’obscurité (non divulgation des codes sources) qui permet une non analyse des failles de sécurité éventuelles.
Même si le code est fortement sécurisé, la plupart des scripts gratuits étant open source (code accessible à tous), dès qu’une faille de sécurité est découverte, elle se propage rapidement sur le web... d’où la nécessité de toujours mettre rapidement le script à jour. La présence des sources permet une découverte plus aisée des failles dans les logiciels libres, mais la communauté libre est très réactive et corrige les failles dans les heures qui suivent sa découverte.

Avant de décider la migration ou non vers un ERP Open Source, il faut bien analyser ses besoins, ses ressources internes (compétences, temps,…) puis les avantages et les inconvénients des différents systèmes proposés. Afin de réduire les risques lors du passage à un ERP Open Source , il est fortement conseillé :
-  d’investir progressivement
-  d’avoir une réversibilité possible du système
-  d’investir dans la formation et les services de mise en œuvre
-  de se faire accompagner par un cabinet spécialisé si compétences internes sont limitées

Un virage fonctionnel et technique est en passe d’être pris vers la distribution des fonctions en différentes applications, indépendantes techniquement et interfacées avec le noyau du PGI (exemple : Linux). Cette architecture permettra d’intégrer des applications (propriétaires ou libres) centrées sur une fonction ou un métier particulier, conciliant ainsi la profondeur métier avec l’intégration, tout en gardant l’indépendance de maintenance de chaque application.

Sources :

- www.wikipedia.com
- www.technologies.quatrain.com
- www.journaldunet.com
- www.zdnet.fr
- www.nexedi.com
- www.cofas.com
- www.producivix.com
- www.lesjeudis.com
- www.concept-web-studio.com
- www.commentcamarche.net
- www.acimflo.com
- www.oboulo.com